Le Réveil Citoyen: Economie

www.Reveil-Citoyen.fr

 

Retraites et Capitalisation: ce que les politiques et médias de propagande ne disent pas

5 Jan 2020 | Economie

Il est clair que les retraites ne feront que baisser si la réforme passe. Rien qu’en prenant l’ensemble de la carrière au lieu des 25 meilleures années dans le secteur privé ou les six derniers mois dans le secteur public, il est logique que la moyenne baisse, c’est mathématique. Sans même parler de la valeur du point qui pourra être revue à la baisse en fonction de l’état de l’Économie.

Dans quelques années, une fois que les français seront devant le fait accompli, et bien l’État mettra en place des régimes de retraite OBLIGATOIRES par capitalisation pour combler les petites pensions d’État.

En Europe, il n’y a pas besoin d’aller bien loin pour confirmer cela.

Nos amis anglais ont une retraite d’État de misère (Pension State). Avec une carrière dite « complète », et bien un retraité touche au maximum £ 125 / semaine, soit environ £ 500 / mois, l’équivalent de moins de 600 € / mois.

Des pensions de misère dans le meilleur des cas.

Les responsables politiques britanniques ont donc imposé aux entreprises et aux salariés des pensions complémentaires, indexées sur leur revenu brut.

Ainsi, il y a maintenant 5 ans et demi, la part participative des employeurs était de 1% du salaire brut, celle des employés de 1% également.

Il y a 2 ans, voyant que les taux étaient trop bas et produisaient de trop petits revenus complémentaires, le taux des employeurs est monté à 2%, celui des employés à 3%.

Il y a 1 an, le taux de prélèvement obligatoire minimum est monté à 3% pour les employeurs, et 5% pour les employés, soit un total de 3% + 5% = 8% minimum du salaire brut.

Or pour être un minimum intéressant et avoir « un retour sur investissement » correct, il faudrait environ 13% de cotisation … Les petits revenus sont donc pénalisés. Les salariés sont “libres” de verser plus de 5% chaque mois.

Il est à noter que beaucoup ont des revenus trop faibles, même pour atteindre ces fameux 5%.

Ces prélèvements sont automatiques mais pas obligatoires … Les salariés peuvent à tout moment demander à stopper les prélèvements, mais l’argent déjà versée ne pourra être récupérée qu’au moment du départ à la retraite … l’âge pivot étant lui de 67 ans en Angleterre.

 

Voilà dans les grandes lignes ce qui attend les français si la réforme des Retraites passe. Une future obligation de cotiser à des retraites complémentaires à l’image des récentes mutuelles obligatoires.

 

Sensibilisez votre entourage et rejoignez le groupe « Le Réveil Citoyen »

https://www.facebook.com/groups/332181484093471/