Le Réveil Citoyen: Gilets Jaunes

www.Reveil-Citoyen.fr

 

L’Oligarchie ne va pas tarder à réagir

16 Dec 2019 | Economie

Un bras de fer se joue actuellement entre les grévistes et l’Exécutif.
Il est évident que le Premier Ministre a une stratégie: celle de fixer l’attention sur lâge pivot, et passer ainsi en sourdine, ou au second plan, les points essentiels de la réforme des retraites que sont la valeur du point, le mode de calcul de la pension basé sur les 25 meilleures années pour tout le monde, la prise en compte de la pénibilité.
L’âge pivot fait les gros titres des médias mainstream. C’est un chiffon rouge, une diversion.
Pendant que l’on présente l’âge pivot négociable, on essaie de faire oublier tout le reste de la réforme, sans même parler du mal-être des enseignants, des pompiers, des soignants, des étudiants qui sonnent l’alarme depuis des semaines.
Il est clair que cette grève générale n’est pas qu’une opposition à la réforme des retraites, mais elle est plus largement un refus de la politique néo-libérale de Mr Macron.
Les médias biaisent l’information en accablant à longueur d’antenne, les grévistes de la SNCF et de la RATP, en montrant des images de foule dans les transports publics et la circulation parisienne congestionnée.
Ils omettent, ou plutôt maquillent la vérité.
En fait, la France est paralysée progressivement. Les salariés du secteur public et également du secteur privé sont mobilisés. Une véritable convergence s’opère et se renforce: gilets jaunes, secteur public, secteur privé, retraités, jeunes: tous sont vent debout.
Cette situation est étouffée car elle motiverait encore plus les grévistes. C’est pourtant le cas.
Les ports sont bloqués, les raffineries tournent au ralenti, les transports de passagers sont paralysés, les routes vont être bloquées en début de semaine par les routiers, les commerces tournent au ralenti, tous les corps de métiers manifestent chaque jour, plus ou moins fort, la jeunesse se mobilise… Bref, le pays fissure de toutes parts et le moteur de l’Économie commence à tousser alors que nous entrons au dixième jour de grève.
Tout ça est le résultat évident de la politique ultra-libérale menée depuis 2 ans et demi.
Le mouvement des Gilets Jaunes avait pourtant été un avertissement pour les responsables politiques, qui ont dit entendre, mais qui n’écoutent manifestement pas.
Au delà d’une semaine de grève, certains conseillers de l’Elysée avaient murmuré que la situation deviendrait tendue et serait difficile à tenir pour l’Exécutif.
Nous y sommes.
Si la grève générale se poursuit trop longtemps, l’oligarchie française et ses richesses se verront fortement impacté et les politiques aux manettes pourraient se voir sur un siège éjectable.
Même si la réforme des retraites est ordonnée par Bruxelles, la réaction des oligarques français aura aussi son importance.
L’argent est le nœud de la guerre et c’est précisément ce que cible la grève générale.
Les questions en suspend sont combien de temps chaque “camp” (dixit Mr Le Préfet de Paris) va pouvoir tenir et surtout comment, de quelle manière l’Exécutif va réagir ? Ecoutera-t-il le peuple ou bien le réprimera-t-il brutalement en utilisant la Police Nationale et la Gendarmerie, tristement devenues leur bras armé depuis un an ?
Les jours au venir marqueront sans doute une page de l’Histoire de France, en tout cas celle du gouvernement.
Partagez, sensibilisez votre entourage et rejoignez le groupe « Le Réveil Citoyen »